Théorbe et Viole, un univers

Musiques à la chambre du Roi Louis XIV, avec Théorbe et viole de gambe.

 

Louis XIV favorisait les joueurs de viole.
Louis XIV Roi de France, conserve à la viole le tabouret dans son cabinet.
Cabinet de travail, lieu où s’exercera l’essentiel de l’activité politique et protocolaire des souverains.Il en fait jouer et la juge préférable dans la chambre à tout autre instrument.

La basse de viole avait un beau soutien en la personne du père Marais, elle en eu un solide en celle de Forqueray.

Forqueray le père, après avoir écouté le père Marais, fonda une autre école d’un jeu de sonates le plus correct, où l’on tire un son pétillant d’un goût persillé, conciliant l’harmonie Française de résonnance à la mélodie Italienne de la voix. Il voulu faire sur la viole tout ce qu’il faisait sur le violon…

Programme :
– Marin MARAIS 1656-1728
– Muzette 1 et 2
– La sautillante
– La Géorgienne
– Le tableau de l’opération de la taille
– Les relevailles

Roland MARAIS 1685-1750)
– Rondeau allemand

Robert De VISÉE 1650-1725
– Prélude et Chaconne

Antoine FORQUERAY 1672-1745
– Chaconne La buisson

Marin MARAIS 1656-1728
– L’arabesque
– Le badinage
– Folies d’Espagne

 

Artistes : Bruno Angé, Olivier Pelmoine
Metteur en scène : Bruno Angé, Olivier Pelmoine
bruno olivier essai 2